Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Larmes de Vin

Et Palmer se ferma...

9 Octobre 2014 , Rédigé par Fabien Publié dans #Degustations

Et Palmer se ferma...

La soirée durant laquelle nous avons dégusté le Clos Mogador 2001 (http://tinyurl.com/pvrjovt), il nous a été également donné de faire la connaissance d'un Château Palmer 2004.

Ce fleuron de l'appellation Margaux, 3ème Cru Classé, est connu pour être l'un des plus séduisant et puissant de la rive gauche. Il peut sans aucun problème rivaliser avec les premiers crus.

Ce millésime 2004, noté 94/100 par RP, a plus séduit au nez qu'en bouche.

En effet, dégusté à l'aveugle, ce vin a été difficile à identifier. Tout d'abord, son bouquet a mis un certain temps à s'ouvrir et à enivrer son propriétaire Massimo. Au début, nous avions le sentiment de humer la cave de nos grand-parents ou de vieux meubles, mais au fil du temps, il s'est ouvert pour libérer entre autre de magnifiques senteurs de fruits noirs.

En bouche, la difficulté s'est corsée. Effectivement, ce vin puissant semblait ne pas développer l'ensemble de son potentiel. Je pense avoir reconnu un assemblage de cépages bordelais mais son astringence et la possibilité d'entrevoir un réel potentiel, faisait d'avantage penser à un Toscan ouvert trop jeune, 2008 ou 2009.

Après nous avoir dévoilé la bouteille, tout à semblé beaucoup plus clair. Ce monstre de puissance et d'élégance s'était simplement fermé.

En effet, dans le monde du vin, il existe une théorie avérée qui explique les différentes phases du vin. De la mise en bouteille au déclin en passant par l'apogée.

Dans ce cas et au vu de cette dégustation, ce Château Palmer 2004 était simplement entré dans une phase intermédiaire dans laquelle il lui était impossible d'exprimer totalement son potentiel.

Tous les vins n'entrent pas en phase de sommeil mais ce sont justement ces types de vin à fort potentiel et sur de bons millésimes qui sont susceptibles de se fermer. Attention à ne pas confondre un vin fermé avec un vin médiocre ou sur le déclin.

Tout comme moi, vous allez vous poser la question de savoir comment ne pas ouvrir l'une de vos plus belle bouteille en phase de profond dodo... et bien la réponse m'est apparue comme une évidence, il faut acheter par caisse de 12 et avoir la possibilité d'en déguster une par année :-)! Ou sinon, une solution moins onéreuse consiste à se renseigner un maximum sur la qualité du millésime ou demander des informations directement au producteur, ce que j'ai déjà fait.

En tout cas, cela aura été une bonne expérience et le sentiment d'avoir appris quelque chose de nouveau. Nul doute que je chercherai un jour à déguster, à nouveau, ce cher Château Palmer 2004 afin de faire une vraie comparaison.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chiton J-S 11/10/2014 15:14

Ce blog doit se faire connaître!!! Article court, précis et qui plus est informatif sans prétention, bravo!!!

Fabien 11/10/2014 16:44

Merci Chiton! Ça fait toujours plaisir. Pour le faire connaître, il faut le partager avec vos contacts et également sur les réseaux sociaux (présent sur facebook et twitter). Le mieux ce serait que les gens s'abonnent. Je compte sur vous!

Mass 10/10/2014 07:41

Une autre solution sera disponible en Europe à partir du 22 octobre : Le Coravin !

Fabien 10/10/2014 13:06

Très juste!!! La révolution. Vivement le 22 octobre. Tu m'en commandes 1...t'oublies pas hein?!?