Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Larmes de Vin

Dégustation 08.08.2014

10 Août 2014 , Rédigé par Fabien Publié dans #Degustations

Dégustation 08.08.2014

L'an 2000...c'est d'abord l'apparition du 3ème Millénaire. La victoire de l'équipe de France à l'Euro contre l'Italie, 2-1 après prolongations et but en or de David Trezeguet. C'est aussi la sortie du film X-Men tiré des Comics Marvel ou encore la 70ème édition du Salon de l'Automobile à Genève.

Mais 2000, c'est surtout un millésime d'exception, mythique à Bordeaux. Sa caractéristique principale est son potentiel impressionnant à la garde grâce à ses tannins hors du commun. Une référence pour l'ensemble du vignoble. Petit bémol, le prix. En effet, une qualité remarquable associée à une année mythique font inévitablement monter les enchères.

Massimo avait choisi cette thématique sans pour autant imposer une région, un cépage ou un pays.

Une carafe de vin blanc trône sur l'ilot central de la cuisine. Les salamis et les tapenades sont de sorties. Nous dégustons à l'aveugle ce blanc de couleur jaunes paille. Les langues commencent à se délier. Enrico pense dans un premier temps à un Meursault, Stefano n'est pas enchanté par le nez mais est séduit une fois en bouche, quant à moi, je pense reconnaitre un Bordeaux. Le vin fait l'unanimité, c'est bon, frais et agréable on est sous le charme. La bouche est ample assortie d'une belle longueur.

Château Carbonnieux blanc 2010, Pessac-Léognan. C'est sur les conseils de la cave du Léman que Massimo a choisi cette bouteille. Bien lui en a pris car sincèrement c'était idéal pour lancer la soirée. (http://www.carbonnieux.com/)

Les 5 participants s'attablent dans la véranda, 5 verres devant eux, tous bien décidés à prouver qu'ils ont apporté la perle rare. La dégustation peut commencer!

Nous décidons de servir les 5 vins en 2 groupes. 1er groupe composé de 3 vins et 2ème groupe composé de 2 vins. C'est Massimo en son âme et conscience qui a formé les groupes après avoir goûté les vins.

1er groupe (3 vins)

Les 3 premiers vins se présentent à nous. Au nez, 2 vins semblent assez semblables et le 3ème pose plus de problème. Enrico reconnaît directement l'arôme "pierre-à-fusil" qui émane du vin numéro 3. Moi, cet arôme me dérange beaucoup. Je pense même à un défaut. Ce vin n'enchante personne, on le met de coté.

Les arômes qui émanent des 2 premiers vins ne trompent personne, on est à Bordeaux!

Ce qui choc pour le 1er, c'est son extraordinaire jeunesse. Impossible d'imaginer qu'il a 14 ans. Une belle robe grenat, des arômes cassis, une belle acidité, tannique et de la longueur. Excellent.

Le 2ème est moins expressif, plus court en bouche. On est unanime, c'est également un Bordeaux!

2ème groupe (2 vins)

On est chaud, impatients! Les nez et les palais sont affutés. Massimo nous sert les 2 vins. Des vins bien différents du 1er groupe.

Stefano est aux anges!!! D'une simple mais propre inspiration, il n'hésite pas à s'extasier. Le vin numéro 4 est son favori, son graal. Après l'avoir goûté, il ira même plus loin en pensant avoir reconnu la fameuse Grange des Pères, l'un de ses vins préféré. Il est vrai que le coté confit et liquoreux de ce vin pourrait y faire penser.

Le 5ème vin est plus discret. Emilio assure sentir la cerise, il n'a pas tort. Il est tout de même difficile à cerner. Doté d'une belle acidité, ce vin semble encore jeune. Comme Stefano, je pense à un super-toscan, un Sassicaia.

Voilà, les jeux sont faits! Les invités ont donnés leurs notes et il est temps de faire les moyennes!

Voici les vin, les notes et les détenteurs dans l'ordre de dégustation:

  1. Château Veyry, Castillon Côtes de Bordeaux - 4,63 (Emilio)
  2. Château Haut-Bailly, Bordeaux, Pessac-Léognan - 4,34 (Stefano)
  3. Château d'Issan, Bordeaux, Margaux - 3,76 (Enrico)
  4. Almaviva, Concha y Toro, Chili - 5,31 (Fabien)
  5. Château Montus "Cuvée Prestige", Madiran - 4,75 (Massimo)

C'est donc mon fameux Almaviva du Chili qui remporte les suffrages avec une belle moyenne de 5,31 (à noter, un 6 décerné par Stefano). Ce vin issu à 86% de cabernet sauvignon et 14% de carmenère n'est que le 5ème millésime du partenariat entre Baron Philippe de Rothschild SA et Vina Concha y Toro (http://www.almavivawinery.com/).

Avec une moyenne de 4,75, Château Montus "Cuvée Prestige" représentant notre hôte Massimo a bien mérité sa 2ème place. Nez plus discret que l'Almaviva, ce 100% tannat de chez Alain Brumont s'est montré complexe et riche à la fois (http://www.brumont.fr/fr/#/FicheTechnique/12).

Habitué au podium, Emilio remporte le bronze avec son surprenant Château Veyry de l'appellation Castillon Côtes de Bordeaux (http://castillon-cotesdebordeaux.com/index1.htm). Produit par l'oenologue Christian Veyry ce vin de faible production (20'000 bouteilles par année) est issu à 90% de merlot et 10% de cabernet franc. C'est un vin généreux, complexe, fin et persistant. Bravo Emilio pour cette découverte à prix raisonnable.

Grosse déception pour Stefano qui avait apporté un Château Haut-Bailly de l'appellation Pessac-Léognan. En effet, ce vin que nous avions dégusté chez David (http://larmesdevin.over-blog.com/2014/07/degustation-27-06-2014.html) avait fait un carton. Cette sensation de velours en bouche n'était pas au rendez-vous, dommage. On en vient même à se demander si le fait de déguster un vin en voyant l'étiquette n'influence pas le dégustateur...

Bon dernier de la soirée, le Château d'Issan 3ème cru classé de l'appellation Margaux. Cette odeur d'oeuf pourri lors de la dégustation fait parti des défauts du vin dans le tableau des différents arômes. Triste pour ce vin noté 93 par Robert Parker qui le décrit comme suave, racé et aux doux parfums de fleurs blanches.

Soirée très intéressante. La possibilité de pouvoir comparer plusieurs vins en même temps est idéale. Même si à Bordeaux le millésime 2000 est considéré comme exceptionnel, ce soir Bordeaux n'a pas été à l'honneur. Merci Massimo pour ton accueil.

Bonus

Château Léoville Las Cases, Saint-Julien, 1988

Grâce à ce Léoville Las Cases, Massimo a également trouvé son graal!!! Que d'arômes impressionnants émanants de ce vin. Robe grenat-pourpre. Ce vin de 26 ans ne fait pas du tout son âge. Il est encore très équilibré, les tannins sont doux et la persistance merveilleuse. Robert Parker le note 92 et lui donne encore facilement 5-6 ans de vie.

Dégustation 08.08.2014Dégustation 08.08.2014

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Massimo 10/08/2014 20:06

Vive le vin ! C est incroyable les différences qu il peut y avoir sur le même millésime et parfois la même région ! Mention spéciale tout de même au leoville las cases 88 qui m a personnellement données des émotions infinies... Oui j ai vu Freddy Mercury :-))))

Fabien 10/08/2014 20:45

Alors je ne sais pas si tu as vu Freddy Mercury ou Angelina Jolie mais en tout cas tu avais du rêve dans les yeux!!! C'est vrai que les arômes qu'il dégageait étaient fous. Merci pour ce bonus car cela me conforte dans la magie de Las Cases.

Emilio 10/08/2014 19:50

Ces thèmes sont tout simplement magnifique. On peut remarqué que bien que nous soyons sur 2000, certains vins paraissaient beaucoup plus vieux. Pour ma part, j adore les découvertes et comme notre écrivain, je pense que souvent notre subconscient est influencé par l étiquette.

Fabien 10/08/2014 20:42

C'est vraiment ce que je me dis de plus en plus...d'ailleurs cela a été confirmé par les dégustations du Grand Jury Européen. Jamais a étiquette découverte, ils auraient mis le château Reignac à 14 euros devant la plupart des Grands Crus Classés.