Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Larmes de Vin

Dégustation 02.08.2014

3 Août 2014 , Rédigé par Fabien Publié dans #Degustations

Dégustation 02.08.2014

L'Italie! Voici le thème qu'avait choisi notre hôte Lionel pour cette nouvelle soirée dégustation.

1er producteur mondial, l'Italie offre un panel très large en choix de vin. Des terroirs bien différents de la Vénétie à la Sicile, un climat très variable selon les régions, des cépages autochtones très intéressants à découvrir et un savoir faire ancestral, voilà qui complique la tâche pour choisir son vin :-).

J'ai souvent été déçu par certaines bouteilles en provenance de la botte certainement dû au fait qu'en étant le 1er producteur mondial, il y a beaucoup de bon et encore plus de moins bon. Mais je dois avouer que depuis peu de temps mon intérêt est croissant pour des régions comme la Toscane ou la Vénétie.

C'est donc avec appréhension et curiosité de voir ce que les 8 convives ont choisi comme vin que je m'assieds autour de la table. Les bouteilles s'enchaînent, toujours à l'aveugle, et le bonheur est au rendez-vous. Rarement, lors d'une dégustation comme nous la concevons, la qualité des 8 bouteilles a été aussi haute et les retours aussi positifs.

Voici les résultats (chacun donne une note de 0 à 6 et ensuite, on fait la moyenne).

8. Montepulciano d'Abruzzo, Emidio Pepe, 2001 - 4,1

7. Brunello di Montalcino, Il Poggione, 2007 - 4,3

6. Brunello di Montalcino, Le Macioche Riserva, 2004 - 4,4

5. Amarone della Valpolicella, Giuseppe Quintarelli, 2004 - 4,5

4. Amarone della Valpolicella, Tommasi Il Sesante Monte Masua, 1997 - 4,53

3. Giramonte Toscane IGT, Marquesi de Frescobaldi, 2009 - 4,6

2. Brunello di Montalcino, Riserva Le Potazzine, 2006 - 5,1

1. Isole e Olena Cepparello, Toscane IGT, 2009 - 5,3

Bonus

Tenuta dell'Ornellaia, Bolgheri 2007

La liste parle d'elle-même, 7 vins du nord de la péninsule et 1 vin du centre (Abruzzes). La raison? Les convives ont choisi des cépages, par exemple le sangiovese, produisant des vins plus fins, plus structurés par rapport aux vins trop gras, trop alcoolisés et trop fruités du sud.

Comme je l'ai indiqué plus haut, la qualité des "quilles" était magnifique. Même en finissant dernier le Montepulciano d'Abruzzo, Emidio Pepe 2001, apporté par Stefano, n'a absolument pas démérité. D'une magnifique couleur foncée, il a gardé toute sa concentration, sa richesse et sa densité. Noté 92 par Robert Parker.

Respectivement 7ème et 6ème, les Brunello di Montalcino apportés par Lionel et Massimo ont été assez similaires. Il Poggione 2007, noté 95 par Parker n'a pas réussi à convaincre les convives. Encore un peu fermé et jugé "léger" par certains, il reste d'un excellent rapport qualité/prix puisqu'il est vendu 29,95CHF chez Denner.

Dans un excellent millésime, Macioche Riserva 2004, a laissé perplexe son propriétaire Massimo. Tiraillé entre un sentiment d'un vin ouvert trop tôt ou d'un vin "passé", il a quand même battu son rival grâce à sa plus grande complexité.

Viennent ensuite, 2 magnifiques Amarone. A l'aveugle, personne n'a reconnu la Vénétie. Pourtant, avec des cépages très typiques comme le Corvina Veronese, on aurait pu faire l'amalgame.

5ème, le prestigieux Amarone de Giuseppe Quintarelli 2004 apporté par Monsieur Alain, a peut-être été pénalisé par son degré d'alcool (17°) et sa jeunesse. L'assemblage (30% Corvina, 25% Corvinone, 20% Rondinella, 15% Cabernet Sauvignon) a pourtant de quoi faire saliver. Noté 96 par Antonio Galloni, ce monstre de persistance aromatique nous a offert un beau moment.

4ème, Il Sestante Monte Masua 1997 de chez Tommasi était le vin que j'avais apporté. Mon choix s'est porté sur la Vénétie et plus particulièrement sur un Amarone car ce sont des vins généreux, puissants et longs en bouche. Egalement des vins de très longue garde, je pensais que ce 1997 pouvait être encore à son apogée tout en ayant peut-être perdu un peu en alcool, ce qui le rendrait encore plus agréable. Pari réussi puisqu'il finit au pied du podium, Emilio le trouvant même un peu trop "vineux". C'est un excellent rapport qualité/prix puisqu'il se trouve à moins de 50CHF.

Médaille de bronze pour le Giramonte 2009 apporté par Enrico. 88% merlot et 12% sangiovese pour ce Toscan. Produit par la noble famille Frescobaldi, aujourd'hui également propriétaire d'Ornellaia, ce vin atypique a surpris son assemblée. Peut-être encore un peu jeune, ce vin charmeur aux reflets violets a exhalé des notes de fruits noirs et laissé une sensation de rondeur et douceur en bouche. Persistance exceptionnelle. Noté 95 par James Suckling, il est l'égal d'un "SuperToscan" également en terme de prix.

Une fois n'est pas coutume, c'est Emilio, magnifiquement conseillé par CAVE SA à Gland, qui s'empare de la 2ème place grâce à son Brunello di Montalcino Riserva "Le Potazzine" 2006. Et là surprise, c'est un produit Bio. Même David, peu enthousiaste généralement à l'idée de boire un vin bio est bleuffé. La "Riserva" n'est produite que dans les plus grandes années par ce domaine familial de la famille Gorelli et vinifiée par le talentueux maître des lieux Giuseppe. De couleur rubis intense, ce 100% sangiovese s'est offert à nous de la plus belles des manières. Ses arômes de sous-bois, confit et épicés nous ont émerveillé et sa richesse, son intensité et persistance, nous a régalé le palais. Très belle découverte noté 93 par Robert Parker, Merci Emilio!

Que dire du grand gagnant de la soirée, Isole et Olena Cepparello 2009 de Toscane, Rien! On applaudit simplement David pour cette découverte. Magnifique est l'adjectif adéquat. Même s'il est également issu du sangiovese, ce Cepparello 2009 était bien différent de son dauphin. Il s'est présenté à nous sous ses plus belles couleurs rubis intense. Un nez d'une finesse rare et complexe, des senteurs difficiles à définir mais si agréables. Une douceur en bouche légèrement épicé. C'est sa structure qui a fait la différence. Contrairement à certains vins présents qui "explosaient" un peu trop en bouche sans avoir de réelle ligne directrice, celui-ci était droit, long, persistant. Le Domaine Isole e Olena appartient à la famille De Marchi. Ce vin, vinifié par Paolo De Marchi, est noté 95 par Robert Parker qui le présente comme un vin absolument merveilleux et qui conseille de le boire à partir de 2019! En tout cas nous, on n'a pas attendu et surtout pas regretté. En vente à Globus au prix de 59,90CHF.

Bonus de la soirée offert par Lionel, Tenuta dell'Ornellaia 2007, rien que ça! Vin célébrissime issu du petit village de Bolgheri (60km au sud de Pisa) en Toscane, on ne présente plus ce vin. Cet assemblage de cépage bordelais (4% petit verdot, 14% cabernet franc, 27% merlot, 55% cabernet sauvignon) est remarquable. Stefano le mettant même 1er! C'est un vin déjà relativement accessible. Noté 93 par Robert Parker ce 2007 a ponctué ce thème "Italie" de la plus noble des manières.

En conclusion, je remarque que les 2 meilleurs vins sont issus du sangiovese. C'est le cépage emblématique du Chianti et le plus répandu en Italie. Son nom vient de Sangue (sang) et Giove (Jupiter) et signifie donc sang de Jupiter.

Fabien

Dieu n'a pas voulu que le noble vin se perde. C'est pourquoi il ne nous donne pas que la vigne mais également la noble soif. Winzerspruch de Dorlisheim

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carota Stefano 03/08/2014 21:56

Effectivement mon cher Fabien c'était la meilleur dégustation a l'aveugle pour moi , l'Italie .... une grande histoire de passion encore toute a découvrir ... vivement la prochaine dégustation j'ai hate de connaitre le prochain thème .... a part la qualité des vins , j'ai beaucoup apprécié nos belle rigolades ... che la legenda continua .....

Fabien 04/08/2014 12:35

Les copains, les vins, la rigolade...magnifique! Prochaine dégustation chez Monsieur Alain!

Emilio 03/08/2014 22:08

Tout simplement une magnifique soirée en bonne compagnie. L Italie, quel beau thème et surtout quelles belles découvertes.